Retourner à la liste

Lot : 123

Attribué à Pietro Tacca (Carrare, 1577 – Florence, 1640). Florence, XVIIe siècle. Modelo en ronde-bosse en bronze à patine médaille réalisée sur le modèle des figures fantastiques des deux monstres marins présents sur la fontaine de la Piazza della Santissima Annunziata à Florence. Les deux personnages sont représentés dos à dos ; ces figures de grotesques marines sont assises, agenouillées sur leurs jambes terminées par des queues en nageaoires entremêlées comme pour lier les deux monstres l’un à l’autre tels deux prisonniers enchainés. Le travail des corps, des têtes et des bustes ornés d’écailles dont les épines dorsales se détachent pour se cabrer en volutes témoigne de l’excellence du sculpteur dans la représentation du mouvement se nourrissant des influences de son maitre Jean de Bologne. XVIIème siècle, H : 22 cm (accident à l’une des pointes de l’épine dorsale). Ce groupe est une réduction en bronze des fontaines aux monstres marins de Pietro Tacca qui devaient à l’origine compléter le monument érigé à la gloire de Ferdinand 1er de Médicis et célébrer les victoires de l’Ordre des Chevaliers de Santo Stefano à Livourne contre les pirates des Barbaresques en Méditerranée. Le monument recut les célèbres statues des quatre esclaves  » dei quattro Mori  » mais les deux fontaines aux monstres marins, réalisées dans les années 1630 seront finalement installées à la place de la Santissima Annunziata, à Florence. Originaire de Carrare, Pietro Tacca entre en 1592 dans l’atelier Jean de Bologne à Florence et devient son principal assistant après le départ de Pierre Franqueville pour Paris en 1601. A la mort de son maitre en 1608, il reprend l’atelier et devient le sculpteur de la Cour du Grand-duc de Toscane. Achevant les &euvres de Jean de Bologne dont la statue équestre de Ferdinand 1er de Médicis pour la Piazza della Santissima Annunziata et celle du Roi de France Henri IV pour le Pont Neuf à Paris, son art s’inscrit dans la lignée de Michel-Ange dont il sut retranscrire force et tension et révéler la puissance maniériste et le naturalisme acquis auprès de son maitre nordique. Parallèlement aux commandes officielles et à la conception de fontaine, il réalisa des bronzes aux sujets mythologiques et profanes de petites dimensions destinées à une clientèle privée. Rapport d’analyse d’ancienneté du laboratoire Ciram

Estimation : 60000/60000€


Demande d’informations sur ce lot

Demande d’informations sur ce lot

En cliquant sur Envoyer, vous acceptez notre politique de confidentialité
Lot 122Attribué à SEVERO CALZETTA DA RAVENNA ( actif d
Lot 124Retable miniature en triptyque en argent, bois et

Pour rester informé
de l’actualité de l’étude Prunier

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER...

Newsletter