Samedi 17 Avril 2021

Retour liste
Lot 19
Lot : 19
Masque tragique Les cheveux coiffés au carré dont les mèches forment des bouclettes. Ses yeux sont vides, sa bouche grande ouverte, comme s'il voulait pousser un cri. Il s'agit probablement d'une sculpture ornementale située au niveau d'un front de scène d'un théatre. Art romain, IIème -IIIème siècle. Marbre. H : 38 cm. Provenance : Acquis en vente publique dans le Sussex en 2014. (la facture sera remise à l'acquereur). Thespis, créateur de la tragédie attique (534 avant J.-C.), se barbouilla d'abord le visage de lie de vin ou de céruse avant d'introduire définitivement l'usage du masque. Celui-ci, en matière périssable (bois, cire, écorce, cuir, etc.), persista tout au long de l'histoire du théatre grec. Même très éloignés de l'orchestra, les spectateurs pouvaient d'emblée reconnaitre un personnage. Il semble que les r&les furent assez vite établis mais que leurs expressions se multiplièrent avec le temps. Au IIe siècle après J.-C., Julius Pollux (Onomasticon) dresse une liste de masques correspondant à 76 personnages (44 modèles de comédie, 28 modèles tragiques et 4 modèles de drame satyrique). Dans de nombreux cas, la polychromie donnait des indications sur l'age et l'origine sociale du personnage.En raison de sa fréquente disparition sur les ouvrages en terre cuite (qui ne sont que des reproductions des accessoires de théatre), il est aujourd'hui difficile d'identifier les personnages. Dédiés comme ex-voto dans les sanctuaires ou déposés dans les tombes, ils étaient également utilisés comme éléments de décoration
Estimation : 5/6000 €
Demande d'informations sur ce lot