Retourner à la liste

Lot : 46

[Règne d’HENRY II PLANTAGENET – ABBAYE SAINT-BERTIN de SAINT-OMER]. Charte sur parchemin, 14 x 20 cm, scellée par un grand sceau équestre sur double queue de parchemin. Thurlegh, Kent, circa 1167. 14 lignes en écriture pr&egothica. En latin. Conservée dans une boite concue spécialement avec coffrage pour le sceau. Magnifique charte de Haymon, baron de Kent, datant du règne d’Henri II Plantagenêt. Le baron de Kent, Hamundus, fils d’Herefred, sa femme Mathilde et ses fils et filles, accordent en concession à l’abbé Goddescalc et à la très puissante abbaye de Saint-Bertin à Saint-Omer, l’Eglise de Throwley, sise dans le Kent, en aum&ne perpétuelle.  » Hamundus, filius Herefridi, cum uxore mea Matilde [appelée plus bas Mabilia], filiisque meis et filiabus ; pariterque petitione karissimi nostri Marsilii monachi, concessi et dedi Abbati Goddescalco, et monachis ecclesie Sanct Bertini, pro salute anime mee, et uxoris mee Mabilie & parentum meorum, ecclesiam de Thrulege in elemosinam […], perpetue possidendam, […]. Clarembaldus, Abbas de Faversham ; Normannus, Monachus ejus ; Nicholaus, Decanus ; Magister Osbertus ; Hamo, Presbyter de Trullega ; &edmundus, Presbyter de Chilleham ; Willelmus filius Alexandri ; Thomas, Clerieus ; Karolus, Clerieus ; Willelmus, Clerieus de Chilleham ; Hugo, Vicecomes de Chent ; Bartholomeus de Badlesmere ; Petrus, frater ejus ; Clemens de Serinlinge ; Osbertus de Hucham ; Gilebertus, Camerarius Vicecomitis ; Daniel de Sillingeball « . Au verso, inscription  » Karta Haymonis de Truleia. Primum donum « . Pièce et sceau de toute rareté. Magnifique et spectaculaire beau sceau équestre, en forme d’ogive. Sur double queue. 8 x 6 cm. Il représente Haymon sur son cheval, tenant un haubert, coiffé d’un heaume conique, brandissant une épée à gorge d’évidemment et un bouclier dont on ne voit que la face interne. Le sceau porte la devise : « Sigillum Hamundi filium Herefredi ». Provenance : Sir Thomas Philipps (ms 33756), qui nous livre l’histoire de cette charte. Enterrée durant la Révolution, avec plusieurs autres documents, dans le but de les protéger, l’ensemble fut redécouvert lors de l’achat du terrain ou elles étaient, par un homme qui creusait le sol pour y faire naitre les fondations d’une maison. Sir Thomas Phillipps acheta la charte à Calais, des mains mêmes du fils du découvreur, dont il entendit ce récit. Bibliographie : Archives de la Kent Archaological Society, XI, [(inter A.D. 1162 et A.D. 1165.) – [Chartulary, vol. i. p. 338. In margin, 44 Godescalque. Circiter 1167. 229, 179].

Estimation : 10000/15000€


Demande d’informations sur ce lot

Demande d’informations sur ce lot

En cliquant sur Envoyer, vous acceptez notre politique de confidentialité
Lot 45[PHILIPPE LE BEL]. Charte sur parchemin, datée de
Lot 47[CHARLES VI " le Fol ", roi de France]. Parchemin,

Pour rester informé
de l’actualité de l’étude Prunier

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER...

Newsletter