EXPOSITION DIMANCHE 13 JANVIER 2019
(prélude de la vente à Louviers du 19 Janvier 2019)
HÔTEL DE BOURGTHEROULDE

L’hôtel de Bourgtheroulde, joyaux de la Renaissance française, réputé pour ses fresques du Camp du drap d’Or, place de la Pucelle à Rouen nous ouvre à titre exceptionnel ses portes le dimanche 13 janvier 2019 de 14 h à 20 heures pour la présentation d’une soixantaine de pièces d’exception.
LE PLAISIR DE RECEVOIR Comme un Gaulois de renom « je suis tombé dedans quand j’étais tout petit ». Un repas de Chasse en Normandie, chez Houm Maman et Houm Papa, de la découpe du gibier au service du vin chaud à la douce odeur de cannelle, en passant par la préparation de la chambre de nos convives « café couette », clients devenus amis le temps d’un séjour au « Bourg Joly ». L’odeur du café au petit-déjeuner, moment agrémenté de croissants au beurre, de confiture maison et d’oranges pressées de bon matin. La préparation des dîners, le dressage de la table, moment d’une importance capitale, représentant le plaisir de recevoir. Ces souvenirs et ces plaisirs sont devenus mon métier de tous les jours, quel bonheur de créer un moment si éphémère qu’un repas ou une réception ! Passer du coup de feu du service au calme qui fait suite au départ de nos clients, dans cette ambiance si particulière, quel que soit le cadre. J’ai eu la chance de voyager, de rencontrer de nombreuses cultures, ce code reste le même, le plaisir de bien recevoir. Comme le disait si bien Monsieur Paul : « Ce que l’on appelle l’art de recevoir, c’est surtout l’art de donner, donner du plaisir à travers une bonne cuisine, une belle table, un sourire, une foule de petites attentions  ». Ravi de vous accueillir, mon cher Maître, le dimanche 13 janvier 2019 à l’Hôtel de Bourgtheroulde, rempli de son Histoire mais aussi de ses « petites mains » qui font le plus important d’un séjour Normand.
Antoine Raulet, directeur de l’hôtel de Bourgtheroulde Pour tous renseignements Hôtel de Bourgtheroulde 15, place de la Pucelle 76000 Rouen, France Tél. +33 (0)2 35 14 50 50 info@hotelsparouen.com www.hotelsparouen.com

Catalogue de la vente du 19 Janvier 2019,
préface de Georges Blanc
Rouge et blanc
Nous nous sommes connus, Pierre et Marie Rouge, antiquaires à Mâcon, et moi, jeune chef à Vonnas, à l’occasion du mariage de leur fille aînée à l’Auberge de la Mère Blanc, peu avant l’obtention de ma troisième étoile au Michelin. Je me rappelle aussi le déjeuner que je fis chez eux, juste en face du Pont de SaintLaurent, où Marie avait préparé un grand plat de chanterelles, suivi d’un poulet au curry qui m’avaient ravi les papilles au point de lui proposer une embauche immédiate chez la Mère Blanc ! Je garde en mémoire les verres anciens, les coupes et taste-vin, et les plats d’argent qui rehaussaient le raffinement des mets. Les objets anciens ne sont-ils pas faits pour nous accompagner, pour retrouver une valeur d’usage que la vitrine ou le coffre leur font parfois perdre ? Plus tard, nous avons créé avec Pierre l’association du Pont de Saint-Laurent afin de donner un éclairage digne de ce nom à cet ouvrage séculaire entre la Bresse et le Mâconnais, ce qui nous a permis de nous connaître mieux encore. Blanc et Rouge pour le pont de Mâcon, c’était une association alléchante au menu ! Pierre Rouge aimait l’objet rare et curieux, et non seulement précieux, des vieilles pierres aux tirebouchons, du meuble marqueté à l’argenterie, des tableaux anciens à l’art populaire, avec une vision encyclopédique du métier d’antiquaire. Ainsi, comme je l’ai toujours dit « sans passion, point d’élévation », ce credo qui est le mien depuis toujours fut également celui de Pierre et Marie Rouge, collectionneurs des plus beaux objets de fer, d’argent et d’or au service du vin et de la table.
Georges Blanc
signature-gb-pour-mme-rouge