FIGURE DE RELIQUAIRE EYEMA O BYERI. FANG/ N’GUMBA. SUD OUEST DU CAMEROUN.
Cette figure de reliquaire appartient à un corpus restreint d’œuvres anciennes provenant des Fang/ N’gumba au Sud Ouest du Cameroun.

Les Fang, population guerrière, émigrent du Nord du Cameroun au XVIe siècle et envahissent peu à peu les territoires plus au Sud. Leur expansion est arrêtée par l’armée Française au début du XXe siècle.

Pour des raisons de troubles de l’ordre, le culte du Byéri a été interdit par l’administration coloniale à partir de 1910 et remplacé par le culte du Bwiti issu des Mitsogho voisins.

Cet état de fait renforce le caractère exceptionnel de la découverte de cette œuvre.

Témoignage émouvant et fort d’un art aujourd’hui disparu, cette sculpture peut être considérée comme la création d’un sculpteur dans la maturité elle représente un ancêtre debout en bois dense de couleur jaune. Il est dans une attitude conventionnelle les membres trapus et musclés, l’abdomen, serrant une corne d’antilope ; la face est en forme de cœur aux yeux sertis de verre sous un front haut et large. La bouche entr’ouverte montre des dents taillées. La chevelure réunie en plusieurs
probablement des plumes.

Une patine noire mate et huileuse recouvre la sculpture, à l’exception des jambes et du fessier dont la patine laquée à reflets rouges témoigne d’un long usage. En effet ces effigies, en dehors de leur rôle de figure de reliquaire étaient fixées sur une boîte en écorce comportant les reliques des ancêtres défunts. Elles étaient manipulées et montrées aux initiés lors des rites du Mélan.

Cette figure n’est pas un portrait, elle est un symbole de la force des défunts, protégeant les vivants depuis l’au-delà. On peut considérer cette œuvre comme l’un des derniers témoignages de la culture Fang.

À ce titre, hormis ses qualités plastiques exceptionnelles sont remarquables état de conservation, elle mérite d’être retenue comme étant l’une des pièces phare de l’art statuaire Fang apparue sur le marché de l’art depuis de nombreuses années.

(cf. Louis Perrois, Arts du Gabon 1972)
Réf : « Eternal Ancestor ». Alisa La Gamma,
catalogue d’exposition
Metropolitan Museum, 2007.

Figure de reliquaire «eyema o byeri» Fang / N’gumba. Sud Ouest du Cameroun.
Bois dense de couleur jaune à patine noire mate, légèrement suintante d’huile de palme sur la petite corne tenue entre les mains.
Patine laquée. Résine, verre, rotang.
Fin du XIXe siècle, tout début du XXe.
Vente 17 octobre 2010, 595 000 €